l’image des anims sur les réseaux sociaux après un séjour de vacances

20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 64)
  • Auteur
    Messages
  • #73051
    m1n013
    @m1n013

    Je comprend ton interrogation, je pense qu’il faut pas non plus aller trop loin, mais qu’est ce que veut dire trop loin ?

    Moi je dirais que je suis juste la pour conseiller, aiguiller, rassurer.

    Exemple, j’ai un jeune qui a eu un soucis de préservatif avec sa petite copine. Il est venu m’en parler, le seul truc que je peux faire, c’est lui parler du planning familiale, le rassurer, lui dire que des professionnels existe.

    Je pense que notre rôle s’arrête la…

    Le débat est ouvert!

    #73097
    Langelous
    @langelous

    Bonjour

    Avoir un profil facebook dédié comme tu le fais, je trouve ça plutot bien pour séparer ta vie privée, si toutefois on veut garder contact avec des jeunes.

    Cela étant :

    m1n013 a écrit :
    … peut être qu’un jour, le colon sera confronter à un soucis de la vie, et que tu seras peut être la seul personne à qui il voudra parler ou écrire un message pour répondre à ces questions ou autres,…

    ceci m’interpelle et je me pose la question de savoir jusqu’où un animateur est pret à aller pour aider un jeune qu’il ne connait pas plus que ça ….

    #73100
    m1n013
    @m1n013

    Pourquoi garder contact ?

    Car même si tu parles pas tous les jours avec le colon, peut être qu’un jour, le colon sera confronter à un soucis de la vie, et que tu seras peut être la seul personne à qui il voudra parler ou écrire un message pour répondre à ces questions ou autres, car avec toi peut être qu’il aura accroché et qu’il se sentira en sécurité.

    Comment ?

    Personnellement je me suis créer un page facebook anim, c’est à dire avec seulement des colons, animateurs, et autres jeunes que j’ai pu rencontrer en tant qu’amis.

    Pourquoi un page anim ?

    Pour justement garder ma vie privée pour moi et mes amis (et encore…)

    Et c’est quoi le bon exemple? C’est quoi une bonne vie saine? C’est quoi les bonnes pratiques? Ne pas fumer de joints, ne pas boire trop d’alcool, ne pas manger trop gras, trop sucré, ne pas grignoter… et au niveau sexuel s’il faisait l’éloge de la sodomie ça serait gênant ou pas?

    Comme tu dis c’est quoi le bonne exemple ?

    Pour être plus précis, je ne parlerai pas d’exemple, mais plutôt d’image professionnel, comme sa chacun peut y mettre ce qu’il veux.

    #80642
    Buchaillat
    @buchaillat

    Une réponse toute simple : ne pas accepter des colons sur sa pages facebook, ne pas échanger les numéros de tél.

    #83482
    moilapa
    @moilapa

    Je ne vais pas revenir sur les paroles de bon sens de l’ami Solleana…

    Celles de hanu sur ces “animateurs qui seraient des dieux pour les jeunes” (Aîe Aîe ! le positionement de ces semi-adultes !!! Là est le vrai problème relevé ici !!!! préparation à toutes sortes d’embrigadements : sans aller dans les plus glamours (sectes, fascime,…) attention danger !

    Ou la réponse de Boubou à cette idée que l’animateur devrait être un modèle !!! (une icone ??)

    Pour ma part, je trouve relativement sain que ces jeunes échappent à cette idéalisation de l’adulte façon boutin (parce que là, on a l’impression d’avoir affaire à des jeunes particulièrement ratardés :

    ils (les animateurs) deviennent « les dieux » des colons. Ils se doivent d’avoir une image d’adulte intègre, réfléchi, juste, respectueux “

    il semble évident que c’est plutôt le regard naïf d’une jeune animatrice sur ces jeunes… Que ces jeunes n’en sont plus depuis leur 8 ou 10 ans à avoir une image aussi enfantine de l’adulte (adulte intègre, réfléchi, juste, respectueux…)

    Au delà du côté sympathique de cette vision échappée d’un épisode des bisounours, cela me donne l’impression d’une réu de jeunes catholiques qui listent ce qui fait un bon crétien… Et qui n’ont seulement veulent s’imposer cette droite ligne, à coups de flagellation dans le dos, mais prétendraient aller en croisade prêcher le bon comportement chez les “déviants”… jusqu’à chez eux…

    En tant qu’adulte, je me pose plutôt la question de ce besoin de ces anim-ados de continuer à partager du temps avec ces autres ados-colons, ce besoin de retrouver des copains… pas très méchants : c’est la résultante de ce que sont ces colos et ses encadrants : avec l’âge, ce genre de “problème” disparaîtra de lui-même : on a alors autre chose à faire que de poster pour faire partager des images de ces teufs adolecentes… A 30 ans, on a d’autres chats à fouetter, et d’autres fréquentations à souhaiter… Sinon, peut être là peut-on commencer à s’inquiéter…

    Ces ados-anim grandiront :
    Personnellement, j’ai décidé après quelques colos ados de ne plus le faire : ma vie privée ne regarde que moi
    comme tu viens de le faire un petit peu… même si un long chemin reste à faire :
    Après, il y a certains anims qui ne méritent clairement pas leur statut de « dieu », nous sommes bien d’accord !
    aucun anim, adulte, aucune personne ne “mérite” un statut de dieu : même si tu es certainement à ton âge très attaché à tel chanteur, comme d’autres sont fans de footballeurs, et prêt à batailler pour un bout de leur short, de beaux parleurs politiques : ça aussi c’est grandir que de ce détaché du spiderman de son enfance. D’échapper à l’univers de ces jeux vidéo où l’on était combattant inbattable, sans peur, sans lacheté… et d’échapper au père, au maître d’école, à zorro…

    Ils ne se rendent pas forcément compte qu’en postant des éléments répréhensibles sur les réseaux sociaux, visibles pour tous les colons, ils détruisent l’image de la colo et des adultes qui s’y sont investis.

    allons-allons : soyons sérieux : crois-tu que les ados vont soupçonner les autres adultes du séjour de choses pas joli-jolis (passage supprime ) parce qu’un anim a mis des photos d’ados sur la toile ?
    Crois-tu qu’ils vont te soupçonner toi de choses très vilaines dans tes soirées endiablée au fond de la sacristie ?

    Le problème me semble plus être ici de protéger contre lui-même cet ado-anim’ et des possibles répercutions possibles pour ces images, son avenir, que de craindre que ces photos aient fait découvrir à des jeunes que l’alcool existait… où que c’est parce qu’ils ont vu machin la bouteille à la main qu’ils vont se mettre à boire… (rassure-toi : les jeunes sont moins suiveurs que tu ne peux le penser, pas plus que la majorité des adultes), entre un visionnage d’un film porno avec des grammys et la décapitation du mignon petit châton…

    sur le côté moraliste : juste, que des jeunes boivent de l’alcool à outrance, où fument de l’herbe lors de ces soirées ados (soirées ados : on est des grands, on va faire tout ce que les adultes nous interdissent : c’est juste aussi vieux que l’invention de l’adolescence, somm toute assez récente) ça ne me gêne pas plus que ça. (c’est vrai aussi que je n’ai pas eu la chance d’aller au catéchisme tous les mercredis)

    de toute manière, on sait très bien que vous fumez des pét’ une fois qu’on est couché ». C’est douloureux de penser que les ados qui voient ces photos, dans leurs colos futures, peuvent mettre tous les adultes qui seront amenés à les encadrer dans le même sac.

    c’est surtout marrant de lire comment tu vois ces jeunes si limités… Ou plus certainement comment tu aimerais que ces jeunes te voient, toi, dans ta blanche tenue immaculée…
    Ne t’inquiète pas trop peu pour eux, va : ils sont sans doute moins naïfs que toi. Et plus intéressés par leur propre vie que par celle de ceux qu’ils ont croisé une semaine l’été dernier…

    et surtout : apprend à prendre du recul : ces “c’est douloureux” quand il s’agit de si peu, laisse à penser que tu n’as encore réussi à trouver cette distance entre toi et ces ados, toi et ton boulot…

    Je suis beaucoup beaucoup moins sû que toi que ces animateurs aient une telle “importance” pour ces jeunes revenus dans leur “vraie vie”…

    J’ai plus l’impression que c’est toi qui a du mal à couper le cordon avec ces jeunes et ces anims’ ( le fait d’aller lire les posts d’ados sur facebook…) que le problème d’influence sur ces jeunes de la colo finie…

    #83488
    wismo
    @wismo

    Mais je crois que dans ce cas précis les photos ne concernent pas le séjour, juste elles sont visibles par des mômes du séjour.

    Mauvaise lecture… autant pour moi !

    Donc il fait ce qu’il veut… c’est pas ton problème.

    Libre à toi de ne plus le recruter
    Libre à l’organisateur de ne plus vouloir de lui
    Libre aux parents de faire pression pour faire virer ce queutard de l’équipe

    Mais après…

    Je rejoint les avis donnés. Chacun son facebook, chacun sa merde.

    #83489
    solleana
    @solleana

    Ce que tu demandes Aurore est précisément totalitaire à savoir que les gens adoptent un comportement privé en fonction d’un emploi qu’ils ont occupé, au nom d’un idéal “vaseux” d’exemplarité ou de modèle. En fait, le monde de l’animation sous ses apparences “cool” est à l’avant garde de ce qui pourrait se faire de pire dans nos sociétés: contrôle de la vie privée, exploitation 24h/24h, soumission à un ordre idéologique de pseudo-moralité, refus de l’intellectuel et de la pensée, …

    Ce qui m’a dérangé, c’est le joint!!!

    Ah le satané joint…

    je voulais plutôt dire leur donner le bon exemple. donc ne pas leur dire que se miner c’est trop bien, qu’il faut fumer des joints, et le montrer sur ses photos.

    Et c’est quoi le bon exemple? C’est quoi une bonne vie saine? C’est quoi les bonnes pratiques? Ne pas fumer de joints, ne pas boire trop d’alcool, ne pas manger trop gras, trop sucré, ne pas grignoter… et au niveau sexuel s’il faisait l’éloge de la sodomie ça serait gênant ou pas?
    Il y a plein de déviants, de timbrés, de cinglés, de fumeurs de joints qui ont fait des choses que ni toi ni moi ne feront un jour et pourtant ce sont des putains de génies nettement plus brillants que l’animateur “modèle”, ça donne à réfléchir non? Je doute aussi comme toi que ton animateur exhibitionniste facebookien soit le nouveau génie de notre temps mais cela serait aller bien vite en besogne que de vouloir éradiquer tout ce qui ne correspondrait pas au modèle dominant…

    #83490
    crevette76
    Administrateur
    @crevette76

    J’ai édité mon post précédent, j’suis pas sure que tu aies tout lu.
    Sinon :

    Aurorew a écrit :
    Quand je faisais du 6-12 ans, je trouvais les enfants souvent plus indulgents que les ados… Notamment au niveau des injustices (…)
    J’ai l’impression que les jeunes enfants remettent en question moins facilement l’autorité de l’adulte. C’est peut-être pour cette raison qu’on recommande aux stages pratiques BAFA de commencer par du 6-12 non? la différence d’âge entre anim et colon est bien + importante, donc tout le monde est plus à l’aise pour oser monter au conflit…

    J’suis pas sure de comprendre… ou alors peut-être que j’espère mal comprendre :roll:
    Peux-tu développer un tout petit peu ?
    (même si c’est un tout petit peu à côté de la question initiale)

    Pour la question initiale, je te renvoie un peu à “faut-il garder un contact après le séjour avec les mômes ?”
    QUI a ce besoin et pourquoi ?
    …et mon p’tit doigt me dit qu’on retournera forcément à un moment à des histoires d’image et d’égo…

    sinon Aurorew, cadeau : ALCOOL ET ADOS où est notamment abordée la notion d’exemplarité… le modèle, l’exemple, le “dieu” comme tu dis…

    #83491
    Import
    @import

    @boubou: je me suis peut-être mal exprimée. Par “les anims doivent être un modèle pour les jeunes”, je ne veux pas dire “les modeler à leur image”. encore heureux sinon au niveau du recrutement des anims, ça serait très complexe! je voulais plutôt dire leur donner le bon exemple. donc ne pas leur dire que se miner c’est trop bien, qu’il faut fumer des joints, et le montrer sur ses photos.

    @crevette: l’alcool est une chose. l’anim qui apparaît sur la photo en met souvent la clope au bec ou un verre à la main. Aucun souci pour moi. Ce qui m’a dérangé, c’est le joint!!!

    On peut penser ou faire certaines choses, mais ne pas les dire à voix haute ou les montrer je pense. On nous apprend en stage bafa que les anims doivent se positionner en tant “qu’adulte référent et responsable”, et qu’ils auront, qu’ils le veuillent ou non, une influence sur les jeunes. Est-ce que c’est valable seulement le temps de la colo?
    Donc à l’origine, ma question était est-ce que l’anim adulte référent et responsable conscient de l’influence qu’il a sur les jeunes doit toujours faire attention à ce qu’il dit ou fait après le séjour s’il est en relation avec des anciens colons?

    #83493
    crevette76
    Administrateur
    @crevette76

    wismo a écrit :
    Bah c’est quand même illégal !

    On n’est plus dans le problème du “modèle” de l’animateur qui ne range pas sa chambre, qui ne respecte pas son rythme de sommeil, qui fait des conneries une fois les gamins couchés.

    – fumer de l’herbe est illégal
    – boire sur son lieu de travail est illégal

    Je me demande dans quelle mesure l’employeur, les parents, la DDCSPP pourraient saisir un tribunal compétent pour ces faits.

    Je ne suis pas du tout certaine que dans ce cas précis ton “sur son lieu de travail” soit conforme à la situation…
    Pour le joint c’est simple (niveau loi j’veux dire) : c’est illégal partout.
    Pour l’alcool, c’est une autre histoire ; à ma connaissance je ne suis passible d’aucune peine pour avoir fait mijoter mon roti dans un fond de vin blanc, ni pour avoir bu un verre dudit vin ; et quand bien même j’aurais vidé la bouteille, j’étais chez moi donc…

    Après concernant le “sur ton lieu de travail” et les colos, y’a matière à débat (qui a du déjà avoir lieu je pense) étant donné le côté 24/24 du contrat…

    l’alcool en ACM => Que faites-vous ?

    La vie privée des anims/dirlos en Séjour de Vacances (SV) (m’enfin le sujet n’a pas trop “pris”)

    La nuit, temps de repos ou de travail?
    > peut-on/doit-on interdire la consommation d’alcool 24/24 aux anims ?

    Mais je crois que dans ce cas précis les photos ne concernent pas le séjour, juste elles sont visibles par des mômes du séjour.

    solleana a écrit :
    C’est drôle comment facebook devient le support au totalitarisme dans la vie privée…

    Assez flagrant en effet… et sûrement pas chasse gardée du milieu de l’animation

    Aurorew a écrit :
    J’ai l’impression que certains anims ne réalisent pas que, le temps d’une colo, ils deviennent « les dieux » des colons. Ils se doivent d’avoir une image d’(…)
    (…)
    “vous devez être un modèle pour ces jeunes” (là-dessus on est tous d’accord?)

    ???
    Je ne suis pas certaine de partager ta vision, ni même de bien la comprendre.
    L'”aura” de l’animateur, ce n’est pas un objectif, ni une science exacte : l’étiquette animateur ne donne pas droit de fait à l’admiration des enfants – et c’est tant mieux, sinon pourquoi donc les mômes préfèreraient choisir une activité “bof” avec leur anim préféré qu’une super activité proposée par un anim à l’attitude pas top ?

    Travailler son image, vouloir être un modèle et se comparer à un dieu… j’suis pas du tout certaine que ça fasse partie des objectifs ou des moyens pour moi quand j’anime/ais.
    Et un modèle de quoi ?
    ça veut dire qu’on se prétend parfait ?
    ça veut dire qu’il n’y a qu’une “bonne” manière de vivre ?
    ça veut dire qu’on n’a pas le droit d’être -ou de se montrer puisqu’il s’agit d’image- humain ? Parce que bon l’humain par définition c’est imparfait, c’est contradictoire, c’est à facettes multiples…
    On
    je ne peutx pas me définir comme modèle (et donc il faudrait poser le postulat d’un monde manichéen ou bien ?), je ne peux qu’être moi, avec mes qualités, mes défauts, mes peurs, mes doutes, mes erreurs, mes rêves, mes contradictions et c’est – en tout cas je le souhaite – surement une de mes plus grandes qualités d’animatrice.

    mais bon j’crois que tu me fais un peu sortir du sujet de base…

    (j’édite pour ajouter des liens vers les sujets déjà traités)

    #83494
    boubou07
    @canto

    “vous devez être un modèle pour ces jeunes” (là-dessus on est tous d’accord?)

    Non, je ne suis pas d’accord, je n’ai pas envie de modeler les jeunes à mon image.

    #83495
    wismo
    @wismo

    Le contrat de travail est valable jusqu’à l’après colo? Y a t il d’ailleurs quelque chose de stipulé dans le contrat de travail à propos d’une supposée “image de l’animateur”?

    Si l’employeur apprend une faute grave de son salarié (même si celui-ci n’est plus sous contrat, il peut très bien saisir la justice.

    Y a t il d’ailleurs quelque chose de stipulé dans le contrat de travail à propos d’une supposée “image de l’animateur”?

    Rarement mais plus souvent l’image de l’organisateur.

    Lorsque l’animateur est sous contrat avec une collectivité, il lui est d’ailleurs interdit d’exprimer ses opinions personnelles à l’intérieur ou à l’extérieur du service, dès lors que ses propos entravent le fonctionnement du service ou jettent le discrédit sur l’administration.

    #83496
    Import
    @import

    Quand je faisais du 6-12 ans, je trouvais les enfants souvent plus indulgents que les ados… Notamment au niveau des injustices, des règles qui changent en cours de jeu… Après, je n’en ai pas fait énormément (6, 7 au plus), mais c’est mon vécu. J’ai l’impression que les jeunes enfants remettent en question moins facilement l’autorité de l’adulte. C’est peut-être pour cette raison qu’on recommande aux stages pratiques BAFA de commencer par du 6-12 non? la différence d’âge entre anim et colon est bien + importante, donc tout le monde est plus à l’aise pour oser monter au conflit… Bref, je ne sais pas, c’est mon ressenti c’est tout. désolée si c’est faux pour toi.

    L’histoire du totalitarisme… Je pense qu’il s’agirait plutôt de prévention dans les stages bafa ou de la part des directeurs: “vous devez être un modèle pour ces jeunes” (là-dessus on est tous d’accord?), “réfléchissez que vous avez beaucoup d’influence sur eux, même après la colo. Ils regarderont les photos que vous posterez, ce que vous écrirez… si vous décidez de les ajouter sur facebook ayez bien conscience de ça: vous avez été un repère pour eux, donc sans être la voix de la sagesse, faites quand même attention à ce que vous mettez sur les réseaux sociaux.”.

    ou alors, comme le disait Ludou, est-ce qu’il faut voir le bon côté des choses quand un anim agit ainsi, et se dire que ça va un peu désacraliser l’image des anims, que les jeunes arrêteront de les prendre pour leurs dieux?

    #83498
    solleana
    @solleana

    Une simple question:

    Le contrat de travail est valable jusqu’à l’après colo? Y a t il d’ailleurs quelque chose de stipulé dans le contrat de travail à propos d’une supposée “image de l’animateur”?
    C’est drôle comment facebook devient le support au totalitarisme dans la vie privée…

    Mais il ne faut pas oublier que l’avantage à faire des colos d’ados, c’est que si un anim fait une ânerie ou commet une injustice, les ados vont tout lui renvoyer dans la tronche bien méchamment. Ils sont moins « malléables » que des enfants plus jeunes.

    Il faut vraiment n’avoir jamais travaillé dans des séjours de jeunes enfants pour affirmer de telles âneries… Les jeunes enfants sont tout autant capables de “briser” un animateur que les ados…

    #83500
    wismo
    @wismo

    les pauvres jeunes qui découvriraient que leur modèle boit et fume.

    Bah c’est quand même illégal !

    On n’est plus dans le problème du “modèle” de l’animateur qui ne range pas sa chambre, qui ne respecte pas son rythme de sommeil, qui fait des conneries une fois les gamins couchés.

    – fumer de l’herbe est illégal
    – boire sur son lieu de travail est illégal

    Je me demande dans quelle mesure l’employeur, les parents, la DDCSPP pourraient saisir un tribunal compétent pour ces faits.

    #83501
    boubou07
    @canto

    je bloque un peu sur ce que tu dis. Fumer, boire avec modération, ok ça fait partie de la vie et les anims peuvent se le permettre. Mais fumer des joints ?? Se mettre une mine ? même si ça fait partie de la vie, je pense que ce n’est pas aux anims de montrer ces comportements. D’une part, la drogue reste tout à fait illégale en France. D’autre part, je ne pense pas que « cacher » ces comportements de nos jeunes soit une hypocrisie : de la même manière, ce n’est pas aux parents de montrer l’existence de ces comportements. Si je ramassais mon père après qu’il se soit mis une mine, je m’effondrerai littéralement.

    Je n’ai pas dit que les anims devaient le faire en colo (je suis pour le respect le loi), ni qu’ils devaient encourager les jeunes à le faire, mais je ne pense pas qu’il faille être dans le déni avec un discours “moralisateur” (c’est pas bien), et refuser d’en parler.
    Si ce n’est ni aux parents, ni aux anims, ni à un aucun autre adulte qui pourraient être référent pour ces jeunes, de parler de ces sujets avec eux, qui doit le faire?

    Quand je suis animateur je n’enfile pas un costume de super animateur complètement différent de ce que je peux être par ailleurs. Le fait d’avoir des anciens colons dans mes contacts facebook / msn (même si désuet désormais), ne change pas mon comportement de l’utilisation de ces outils. Le problème que tu soulèves (par rapport à la photo) m’interroge plus sur l’usage que les gens ont de facebook, que sur l’impact de “l’animateur dieu” pour les pauvres jeunes qui découvriraient que leur modèle boit et fume.

    #83502
    Import
    @import

    Merci de vos réponses.

    @crevette 76 : merci beaucoup de tes liens, je vois que d’autres anims se sont posés la question d’accepter ou non les colons en tant qu’amis sur facebook et en parlent. Personnellement, j’ai décidé après quelques colos ados de ne plus le faire : ma vie privée ne regarde que moi, et je ne veux pas avoir à me demander à chaque post si ce que j’écris décrédibilise la colo et les adultes qui y ont travaillé ou non.


    @Hanu
    : bien d’accord, de telles photos n’ont rien à faire là où des jeunes peuvent les trouver. C’est bien pour ça que je me demande : est-ce qu’il n’y a pas un manque à combler dans les formations BAFA ?
    Parce que c’est justement là que bât blesse : à qui la faute si les anims ne se rendent pas compte que leur influence sur les jeunes qu’ils encadrent est importante, même après la colo ? Comment peut-on faire pour qu’ils se rendent compte que leur rôle ne s’arrête pas au jour où ils rendent le jeune à ses parents s’ils décident de rester en contact avec?
    Je me demande si on ne devrait pas « actualiser » un peu ce qui se dit en formation BAFA là-dessus. Aujourd’hui, de plus en plus d’anims donnent leur numéro ou leur facebook aux colons, et les formations BAFA, d’après mes souvenirs, ne parlent aucunement des relations « après colo » entre jeunes et anims…

    C’est la solution qui me vient à l’esprit puisque je ne vois pas comment faire pour que les jeunes ne voient pas en leurs anims des « dieux »… Lorsqu’un anim est juste, soucieux du bien-être des jeunes, toujours très calme même lorsqu’il règle des conflits, et qu’il réussit à gagner le respect des jeunes par ses actions et non en se servant de l’autorité automatiquement conférée par son statut, je comprends qu’il devienne une référence pour ces jeunes… Le travail de la direction est de vérifier que l’anim n’abuse en aucun cas de son autorité. Je suis contente lorsque je vois qu’un anim, grâce à son comportement, arrive à faire en sorte tout naturellement que les jeunes (y compris les autres anims d’ailleurs) le suivent.
    Après, il y a certains anims qui ne méritent clairement pas leur statut de « dieu », nous sommes bien d’accord ! certains jeunes, en l’absence de repère, vont bien vite en besogne… Mais il ne faut pas oublier que l’avantage à faire des colos d’ados, c’est que si un anim fait une ânerie ou commet une injustice, les ados vont tout lui renvoyer dans la tronche bien méchamment. Ils sont moins « malléables » que des enfants plus jeunes.


    @boubou
    : je bloque un peu sur ce que tu dis. Fumer, boire avec modération, ok ça fait partie de la vie et les anims peuvent se le permettre. Mais fumer des joints ?? Se mettre une mine ? même si ça fait partie de la vie, je pense que ce n’est pas aux anims de montrer ces comportements. D’une part, la drogue reste tout à fait illégale en France. D’autre part, je ne pense pas que « cacher » ces comportements de nos jeunes soit une hypocrisie : de la même manière, ce n’est pas aux parents de montrer l’existence de ces comportements. Si je ramassais mon père après qu’il se soit mis une mine, je m’effondrerai littéralement. Les animateurs ne doivent pas oublier qu’ils sont un repère pour ces jeunes qui en colo, en sont privés.
    Je travaille avec des ados parfois un peu difficiles : public en foyer ou en famille d’accueil, vie pas rose avec des éducateurs musclés, manque de repères… Ce sont des jeunes assez instables, perturbés pour certains. ils ont parfois du mal à trouver leur place et à se rendre compte qu’ils peuvent s’en sortir. Certains sont passés par la drogue, l’alcool (y compris étant bébés), la maltraitance et j’en passe. C’est encore plus inconvenant pour moi quand je vois un de mes anims fumer un bedo et adopter une attitude de « nique la police » (je cite !) devant eux… Ce n’est pas les inciter à se stabiliser. Or c’est, à mon avis, ce dont ces jeunes manquent et ont besoin: de repères, d’exemples à suivre, et de stabilité.

    #83505
    boubou07
    @canto

    J’aurais aimé savoir si, en tant que formateurs BAFA, vous insistiez sur le rôle éducatif de l’anim qui se poursuit au-delà de la colo, et sur les dangers que recouvre le fait de maintenir une relation anim/colon via ces réseaux?

    Sur le peu de formations que j’ai pu faire, nous n’en avons pas spécialement parlé et la question n’a pas non plus été posée.

    #83506
    boubou07
    @canto

    Pour des anims/ directeurs qui pensent que la colo est l’école de la vie, qui s’attachent à donner une image d’eux de personnes intègres, fiables, en qui on peut avoir confiance, voire même, sur qui on peut prendre exemple

    Faut-il alors considérer que l’alcool, la drogue ou la cigarette ne font pas partie de la vie?
    Beaucoup d’ados présents en colo, ont déjà fumé, boivent de l’alcool dans les soirées avec leurs potes, est ce que leur donner comme message (même implicite) : “si vous fumez/buvez… vous ne serez pas des gens fiables, intègres…” a vraiment un rôle éducatif?

    J’aurais aimé savoir si, en tant que formateurs BAFA, vous insistiez sur le rôle éducatif de l’anim qui se poursuit au-delà de la colo, et sur les dangers que recouvre le fait de maintenir une relation anim/colon via ces réseaux?

    Sur le peu de formations que j’ai pu faire, nous n’en avons pas spécialement parlé et la question n’a pas non plus été posée.

    Fusion des deux fils successifs par matw25 pour supprimer le double post

    #83509
    ludou
    @ludou

    Salut,

    j’me disais que finalement, y’a peut-être du bon dans ces comportements d’animateurs-adolescents qui racontent leur vie sur les réseaux sociaux aux jeunes qu’ils encadrent. Bah oui, comme ça les jeunes au moins vont arrêter de penser que ces animateurs sont des modèles à suivre, et ils construiront leurs valeurs sur leur propre vécu, pas sur l’image de l’adulte…

    m’enfin, y’a le côté “être populaire” qui vient biaiser ça. Dommage.

20 sujets de 41 à 60 (sur un total de 64)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
3
0
color
https://www.planetanim.fr/wp-content/themes/blake/
https://www.planetanim.fr//
#febf42
style1
paged
Chargement en cours
/home/www/planetanim/wordpress/
#
on
none
loading
#
Trier la galerie
https://www.planetanim.fr/wp-content/themes/blake
on
yes
yes
off
off
off