Doc péda : La ferme du bois

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Auteur
    Messages
  • #56513
    Al-Batros
    @al-batros

    BlandineP

    En l’occurrence, à la maman, je lui ai dit dès le départ que je ne lirai pas les messages sur le portable de sa fille, et je lui ai expliqué pourquoi.

    C’est tout à fait ce que j’aurais fait.
    Il faut faire méga gaffe à ce qu’on s’engage de faire.

    Pour le reste, bravo, tu dis bien les choses, j’adôre.

    Al

    #56514
    BlandineP
    @blandinep

    Al, tu délires complètement (ou alors j’ai du mal à repérer ton second degré :titille:).

    Déjà, où as-tu lu que je promets aux parents quelque chose que je refuse de faire ?
    En l’occurrence, à la maman, je lui ai dit dès le départ que je ne lirai pas les messages sur le portable de sa fille, et je lui ai expliqué pourquoi.

    Et la louloute en question, ben je l’ai même pas attachée à son lit la nuit avec des chaînes et un cadenas, j’ai même pas embauché un policier pour faire le guet devant le centre 24h/24h, et j’ai même pas acheté de laisse pour la tenir quand on sortait du centre… :roll: J’dois être totalement inconsciente.

    Mais attends, y’a quand même un truc que j’ai du mal à comprendre. Tu as ouvert un topic pour dire « youhou, le législateur est devenu moins con, on peut laisser nos mômes de 12 ans aller se baigner sans les anims et on a plus besoin de se mettre à l’eau pour surveiller la baignade des 6-12 ans » (je caricature un peu… mais en substance, c’était ça) et là tu es en train de me dire que pour éviter les cadavres, il faut rentrer dans l’intimité des enfants et ne pas les lâcher d’une semelle. Surveiller une baignade et fouiller les portables des jeunes, ça n’a RIEN à voir… J’ai loupé un épisode, ou bien… ?

    #56523
    Al-Batros
    @al-batros

    BlandineP

    Et si les parents veulent que les animateurs soient intrusifs, suivent à la trace leurs enfants, contrôlent leurs moindres gestes, espionnent leurs conversations (on sait jamais, p’être qu’ils parlent de tester la clope derrière le dos des anims…), est-ce une raison suffisante pour abonder dans leur sens?

    Une fois, une maman m’a demandé de lire le portable de sa fille de 13 ans tous les soirs pour vérifier qu’elle n’ait pas envie de fuguer…

    Violer l’intimité d’un enfant, c’est pas grave si on a la bénédiction de ses parents ???

    Si on promet, si on s’engage à le faire, il faudra bien le faire. Ou alors, il faut refuser l’enfant.

    Tu dis quoi à la môman? “Vous inquiétez je ferais.” Tu le fais pas, la gosse fugue, on retrouve le lendemain le cadavre violé dans une mare et sur le portable, un message annonçant sa fugue. Tu dis quoi à la môman?

    c’est bien, l’idéalisme rêveur! Mais, quand il fait des cadavres, c’est moins drôle.

    Al

    #56532
    BlandineP
    @blandinep

    Bon, j’ai pas encore eu le temps de lire le doc de Lapin… Mais comme nos pratiques de direction ne sont pas (et heureusement) dictées uniquement par le code civil et le code pénal, je veux répondre au dernier message d’Albatros.

    Es-tu sûre que sécurité morale et bien être, c’est la même chose ?

    Sécurité morale… Pour moi, c’est un grand (gros ?) mot de PP. Mais quand je décline ce que ça comprend, oui, bien-être en fait partie.

    Pour beaucoup, les enfants sont heureux en séjour quand les adultes sont sur-présents, voire totalement intrusifs…

    As-tu des chiffres, des stats?

    Nan, pas de chiffres, ni de stats’, j’en suis pas encore là. Juste que j’ai pu observer sur le terrain, en formation, et lors des entretiens d’embauche que je fais passer aux animateurs.

    Peut être, ces adultes décrivent ce qu’ils aimeraient …

    Pour eux-mêmes ? Alors là, ça m’étonnerait…

    Et les parents, ils veulent quoi ???

    Et si les parents veulent que les animateurs soient intrusifs, suivent à la trace leurs enfants, contrôlent leurs moindres gestes, espionnent leurs conversations (on sait jamais, p’être qu’ils parlent de tester la clope derrière le dos des anims…), est-ce une raison suffisante pour abonder dans leur sens ? (Une fois, une maman m’a demandé de lire le portable de sa fille de 13 ans tous les soirs pour vérifier qu’elle n’ait pas envie de fuguer…)
    Violer l’intimité d’un enfant, c’est pas grave si on a la bénédiction de ses parents ??? :-o

    Pour ma part, il y a des choses que je m’interdis, quel que soit ce que veulent les parents. J’estime que chaque enfant, quel que soit son âge, a le droit au respect de son intimité, à son jardin secret et à son espace de liberté.

    Et ça ne veut pas dire que c’est le bronx dans mes centres et que les enfants sont en danger perpétuel, pas du tout.

    Je fais un bond de 10 mètres quand j’entends en entretien que, quand les enfants sont petits, l’animateur doit rentrer avec eux dans la douche pour regarder qu’ils se lavent correctement et qu’ils ne glissent pas « parce que vous comprenez, c’est leur sécurité qui est en jeu ». Ben voyons, elle a bon dos la sécurité physique.

    N°1 20 enfants, entre 10 et 12 ans marche sur la route, àdroite. Un animateur devant et un autre à l’arriére.
    JLe directeur a bien autorisé la sortie.
    Blandine traverse brutalement la route. elle veut ramasser une fleur qu’elle a vu de l’autre coté. Une voiture arrive et l’a renverse.elle est gravement bléssé et rete invalide.

    Là, comme ça, de but en blanc, j’aurais eu tendance à dire “et le chauffeur ? Est-ce qu’il ne roulait pas trop vite alors qu’un groupe d’enfants était à proximité ?”. Mais je réfléchis un peu plus, et je reviens plus tard. Pour l’autre situation aussi, je m’en vais cogiter.

    #56540
    Al-Batros
    @al-batros

    XXYYZZ

    Qu’a jugé le juge lors du jugement dans chacun des k.

    Pour Blandine, je dirais que c’est le chauffard qui a merdé. Quand on voit un cortège d’enfant (Ils marchaient à droite, donc, c’était un cortège dixit le Gode de la Route), on ralentit. Qu’a t’il fait, il a accéléré?

    Quant au pisseur fou, je capte pas. Quand on pisse, nous les mecs, on est soucieux de la performance en terme de longueur et de débit. Alors, ne pas voir le troucas, je pige pas.

    Faudrait que tu précises des précisions plus précises.

    Al

    #56541
    Al-Batros
    @al-batros

    Doublon

    Al

    #56546
    XXYYZZ
    @xxyyzz

    Avé Blandine et Al-Batros

    C’est vrai que l’exemple permet la discussion, m^me s’il est peu vraisemblable.
    C’est vrai aussi qu’il est farfelu.
    Al-Batros, maintenant qu’ils y étaient, ils auraient pu faire mourrir les enfants, le facteur, le fermier, l’animateur et la poule. Pôoooovre poule. :lol:

    Blandine en voila deux autres tout simple, tout con, mais qui suscite aussi la discussion et le débat. J’en parle en connaissance de cause.

    J’en ai d’autres xcar je n’aime pas utIliser chaque fois le m^me cas.
    N°1 20 enfants, entre 10 et 12 ans marche sur la route, àdroite. Un animateur devant et un autre à l’arriére.
    JLe directeur a bien autorisé la sortie.
    Blandine traverse brutalement la route. elle veut ramasser une fleur qu’elle a vu de l’autre coté. Une voiture arrive et l’a renverse.elle est gravement bléssé et rete invalide.

    N°2 30 enfants 10 à 12 ans ,jouent dans une clairière d’une forét, avec deux animateurs. la encore accord du dirlo.
    Gérard , 11 ans, veeut aler faire pipi. Un animateur lui demab$nde d’aller un peu plus loin pour le faire. Quelques secondes apres un cri. Tout le monde se précipit. L’enfant est tombé dans un trou et il a le pied cassé.

    Dans les eux cas, les animateurs ont assuré les soins d’urgences.

    Suite du module.
    Les parents ont porté plainte et ont joue le procés (5 minutes) puis discussion sur les responsabilités dans le cas cité, et informations par le formateur sur les différentes responsabilités, les différents tribunaux, réponses aux questions, etc etc.

    souvent j’évoque,en fin de séance la responsabilité morale. Celle qui est dépend de chacun d’entre nous. Elle n’est certe pas justiciable; mais mérite de retenir l’attention.
    En général c’est assez animé.

    #56558
    Al-Batros
    @al-batros

    BlandineP

    Oui, ok, de leur sécurité physique…

    Le dirlo est responsable de leur sécurité physique, ça veut dire qu’il doit prendre les décisions pour que la sécurité soit au niveau prévu entre l’oeuvre et les parents.
    C’est pas forcément le maximum.

    Mais encore ? Ne serait-on pas responsable de leur bien-être (edit : la fameuse sécurité morale & affective des PP) en séjour par hasard?

    Es-tu sûre que sécurité morale et bien être, c’est la même chose?

    Pour beaucoup, les enfants sont heureux en séjour quand les adultes sont sur-présents, voire totalement intrusifs…

    As-tu des chiffres, des stats?
    Peut être, ces adultes décrivent ce qu’ils aimeraient …
    Et les parents, ils veulent quoi ???

    il a la responsabilité (cette fois-ci, responsabilité dans le sens “prendre soin”) d’enfants

    “responsabilité dans le sens “prendre soin””, c’est une formule un peu hypocoristique, mais, c’est un peu ça.

    Il doit prendre les décisions avec le soin d’un bon père de famille. (Gode Civil, 1374: “Il est tenu d’apporter à la gestion de l’affaire tous les soins d’un bon père de famille.”)

    Al

    #56567
    BlandineP
    @blandinep

    Bien, bien, quand mon mémoire sera un peu plus avancé, j’irai lire tout ce que tu me conseilles. J’reviendrai débattre sur les cas d’école ensuite ! :-D

    #56578
    Al-Batros
    @al-batros

    BlandineP

    Y-a-t-il des textes plus adaptés pour expliquer la responsabilité ? Si oui, en connais-tu et peux-tu donner un exemple?

    Le doc de Lapin reprend une foule d’exemples avec l’explication juridique de la décision de justice.
    Sinon, y’a “Le guide de la responsabilité”, un livre de JP Vial, même principe.

    Sinon, y’a les codes Pénal, Civil qui renvoient sur des jurisprudences.

    Parce que, autant mon perf BAFD était particulièrement naze dans l’ensemble, autant cet exercice a eu un mérite : celui de provoquer le débat sur ce que l’on peut/ne peut pas faire au regard des responsabilités de l’on (“on” étant d’abord les directeurs, et puis par subD de P comme tu dis, les animateurs) a vis-à-vis des enfants.

    C’est rigolo, ça suscite l’enthousiasme, mais, c’est pas du réel. Les décisions de justice du doc de Lapin, c’est pas rigolo, mais, c’est du vrai.
    L’affaire du Drac est citée 2 ou 3 fois, c’est un vrai cas d’école pour plein de raisons.

    Et puisque tu disais très justement que le mot responsable a plusieurs sens, j’ai envie de dire “de quoi, en tant que directeur, est-on responsable exactement ?”

    Ca, c’est un question qui m’intéresse et j’ai envie d’y répondre.

    Au sens 1, responsabilité, c’est obligation de réparer un dommage (= Responsabilité civile contractuelle ou délictuelle) ou c’est obligation de subir une peine (prison, amende ou …) après avoir commis une infraction (Contravention, délit ou crime).
    C’est le sens 1, obligation de …

    Au sens 2, responsabilité, c’est le pouvoir de décision que l’on a. Le directeur est responsable des jeunes, cad, c’est lui qui décide ce qu’ils font. Il peut subdéléguer à un anim son pouvoir sur une partie des jeunes, après la subD de P, c’est l’anim qui décide.

    Si la décision constitue une infraction intentionnelle retenue, l’auteur en est pénalement responsable.
    Le doc de Lapin est très clair la dessus. Quand t’auras tout lu et compris, tu seras au top.

    Al

    #56582
    BlandineP
    @blandinep

    En conclusion, utiliser une histoire aussi farfelue pour expliquer la responsabilité, ça montre la bêtise des formateurs qui l’utilisent.

    Y-a-t-il des textes plus adaptés pour expliquer la responsabilité ? Si oui, en connais-tu et peux-tu donner un exemple ?

    Parce que, autant mon perf BAFD était particulièrement naze dans l’ensemble, autant cet exercice a eu un mérite : celui de provoquer le débat sur ce que l’on peut/ne peut pas faire au regard des responsabilités de l’on (“on” étant d’abord les directeurs, et puis par subD de P comme tu dis, les animateurs) a vis-à-vis des enfants.

    Une grande partie des stagiaires avec lesquels j’étais en formation a fait porter l’intégralité des responsabilités de ce qui arrive dans cette histoire (peu importe qu’elle soit invraisemblable, la question n’est pas là) sur l’animateur avec comme unique argument : “Il a laissé les enfants seuls”.

    Et, malgré le débat assez vif qui s’est installé sur cette question-là, pour beaucoup, il fallait absolument suivre systématiquement les enfants à la trace à tout moment “parce qu’on en est responsable”. :-o

    Et puisque tu disais très justement que le mot responsable a plusieurs sens, j’ai envie de dire “de quoi, en tant que directeur, est-on responsable exactement ?”

    Oui, ok, de leur sécurité physique… Mais encore ? Ne serait-on pas responsable de leur bien-être (edit : la fameuse sécurité morale & affective des PP) en séjour par hasard ? Pour beaucoup, les enfants sont heureux en séjour quand les adultes sont sur-présents, voire totalement intrusifs… :-x

    Cette histoire est donc, peut-être, totalement farfelue, mais elle a permis de faire émerger, en formation, l’une des questions les plus cruciales à mon sens qu’un directeur doit se poser quand il a la responsabilité (cette fois-ci, responsabilité dans le sens “prendre soin”) d’enfants.

    #56590
    Al-Batros
    @al-batros

    Salut la Foule,

    Voilà l’histoire: La ferme du bois

    Nous sommes vers le milieu du séjour. Alors que le directeur est parti faire des courses pour le « cinquième », Luc, animateur du groupe des 10-12 ans, retourne à la ferme du bois avec quelques enfants. Les enfants connaissent bien la ferme qui est proche du centre de vacances, et Luc a bien reprécisé à ceux-ci qu’ils ne pouvaient courir partout. Ils y sont venus à plusieurs reprises, pour voir les poules et les lapins. Et puis il y a le petit veau, qui est si mignon…

    ==> Luc a une subD de P et a donné des consignes correctes adaptées au public. C’est bon.

    Cette fois, ils veulent demander l’autorisation de venir dormir une nuit dans la grange et pouvoir assister ensuite à la traite du matin. Le fermier propose à Luc d’en discuter autour d’un verre de cidre. C’est souvent, à la campagne, le « passage obligé » de toute négociation. Luc entre donc dans la cuisine de la ferme, avec quelques enfants, les autres restant tranquillement dans la cour à donner du pain aux canards.

    ==> Comme dans “Les bronzés font du ski”, il doit avaler tout sec de la gnole au crapaud. Comme les bons campagnards, ça débouche la chiotte!

    Pendant ce temps, Bob 10 ans et Nicolas 10 ans 1/2, sans tenir compte des consignes de Luc, s’intéressent de près à un vieux tracteur qu’ils avaient déjà repéré lors d’une précédente visite à la ferme. Il est tout rouillé, ne fonctionne plus, mais « on ne sait jamais », ça peut toujours servir un jour ou l’autre ! Il est remisé un peu à l’écart, le long du mur de la grange, sur un terrain en légère pente. Bob monte dessus, prend le volant, joue avec les manettes et fini, par hasard, par desserrer le frein à main. Le tracteur commence à bouger, la vitesse augmente…

    ==> Par contre, là, c’est du n’importe quoi. Desserrer un frein à main de tracteur par hasard, ça, c’est une situation impossible. Surtout que, puisque le terrain était en pente, le paysan avait du serrer très fort.

    Bob saute et se tord la cheville. Nicolas fait un brusque écart sur le côté pour éviter le tracteur, et heurte violemment du coude le mur de la grange. Il saigne, son coude enfle et devient bleu. Bob et Nicolas poussent des cris et finissent par alerter d’autres enfants qui donnaient à manger aux lapins. Ils vont chercher Luc, qui sort de la cuisine en courant… et constate que le tracteur, qui avait continué sa route, a percuté le grillage du poulailler avant de s’arrêter au milieu des poules. Certaines sont en piteux état, d’autres s’enfuient en caquetant. L’une d’elle va sur la route qui passe devant la ferme.

    ==> Y’a des dommages corporels pour Bob et Nico, s’ils n’ont pas d’assurance individuelle accident, c’est l’oeuvre qui est dans la merde. (Cf Jurisprudence de la Lloyd Continental et FFH, 2002)

    Par malchance, la voiture du facteur arrive et veut l’éviter. Le facteur freine, et s’arrête après avoir heurté une borne de pierre en bordure de route. Il n’est pas blessé, mais un peu choqué ; son véhicule est légèrement endommagé. Le courrier n’a rien, mais risque d’attendre un peu avant d’être distribué, la poule court toujours.

    ==> Une poule qui sort d’une ferme, c’est un évènement toujours à prévoir. Donc, Nico et Bob n’y sont pour rien dans la sortie de route du facteur. C’était à lui de maîtriser son véhicule.

    En conclusion, utiliser une histoire aussi farfelue pour expliquer la responsabilité, ça montre la bêtise des formateurs qui l’utilisent.

    Al

    #56595
    BlandineP
    @blandinep

    Je n’ai pas la “fiche solutions” mais les formateurs nous avaient effectivement donné leurs réponses à eux (faut que je fasse jouer ma mémoire…)

    Dans le groupe de stagiaires, entre ceux qui disaient que le dirlo était responsable de tout, ceux qui mettaient toutes les responsabilités sur le dos de l’anim, ceux pour qui c’est le fermier qui avait vraiment merdé, ceux pour qui le facteur avait un peu bu, et ceux pour qui la poule avait abusé d’être au milieu de la route (:-D), le but des formateurs était de montrer que bien souvent, les responsabilités sont partagées.

    La méthodo adoptée était de s’arrêter à chaque “situation problématique” dans le texte pour déterminer qui est responsable de l’événement en question (et non pas de la succession d’événements).

    Par exemple :
    “Bob saute et se tord la cheville” => qui est responsable ? C’est Bob parce qu’il n’a pas suivi les consignes de Luc et qu’il a mis en marche le tracteur.

    Par malchance, la voiture du facteur arrive et veut l’éviter. Le facteur freine, et s’arrête après avoir heurté une borne de pierre en bordure de route. Il n’est pas blessé, mais un peu choqué ; son véhicule est légèrement endommagé. => qui est responsable ? C’est le facteur, parce qu’il n’a pas maîtrisé son véhicule.

    #56620
    crevette76
    Administrateur
    @crevette76

    Blandine l’a copié en entier ici :
    https://www.planetanim.fr/modules/newbb/viewtopic.php?post_id=205173#forumpost205173

    (parfois j’mets du temps mais j’aime bien trouver des solutions)
    :roll:

    edit : du coup BlandineP as-tu la “fiche solution” aussi ?

    #97700
    Damien65
    @damien65

    Extrait du texte :

    Nous sommes vers le milieu du séjour. Alors que le directeur est parti faire des courses pour le “cinquième”, Luc, animateur du groupe des 10/12 ans, retourne à la Ferme du Bois avec quelques enfants. Les enfants connaissent bien la ferme qui est proche du centre de vacances. Il y sont venus à plusieurs reprises, pour voir les poules et lapins.
    (…)

    La suite en gros : l’anim va boire un coup de cidre à l’intérieur avec le fermier pour discuter de la possibilité de passer une nuit à la ferme avec les enfants, puis il arrive une succession d’accidents à l’extérieur…

    Merci.

    #97703
    crevette76
    Administrateur
    @crevette76

    salut Damien, tu n’aurais pas un extrait de la partie en ta possession pour nous éclairer un peu ?

    #14357
    Damien65
    @damien65
    #97707
    Damien65
    @damien65

    Bonjour à tous.

    Quelqu’un aurait la fiche réponse complète du document pédagogique “La ferme du Bois” (C’est une histoire boule de neige dont le but est de comprendre qui est responsable de quoi?).

    J’ai eu ce document en UCC mais je n’ai pas le doc réponse complet.

    Par avance merci.

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
0
0
color
https://www.planetanim.fr/wp-content/themes/blake/
https://www.planetanim.fr//
#febf42
style1
paged
Chargement en cours
/home/www/planetanim/wordpress/
#
on
none
loading
#
Trier la galerie
https://www.planetanim.fr/wp-content/themes/blake
on
yes
yes
off
off
off