Le light painting

13 juin 2011

Periwinkle

Fiche technique : Le Light Painting

 Light Painting

AGE

A partir de 6 ans

LIEU 

Une pièce dans le noir ou en extérieur de nuit

INTERET :
– Découverte d’une nouvelle activité artistique
– Développement de la créativité et de l’imagination
– Passer un moment convivial

1 : Principes du Light painting

Light PaintingLe light painting est une technique de réalisation de photographies qui consiste à jouer avec une source de lumière dans une pièce sombre ou la nuit en extérieur afin de dessiner des formes ou des trainées lumineuses.

Cela est possible en réglant l'appareil photo sur une longue exposition, permettant au capteur d'enregistrer les mouvements de la source de lumière. Dans le cas des trainées lumineuses, on parle de light graffiti car cet exercice s'apparente au graffiti avec bombe aérosol. D'ailleurs cette activité est souvent pratiquée en ville afin de jouer avec les éclairages artificiels. Mais rien ne vous empêche de pratiquer le light graffiti en intérieur sur vos ACM ou en pleine nature (lors d’une veillée ou en camping avec des ados).

Le light painting, aussi appelé light drawiion/images/item/logo_light_painting.jpgng, light graffiti, light art ou light graph, n'est pas un phénomène nouveau,  Pablo Picasso l'avait en effet déjà expérimenté collaborant avec le photographe Albanais Gjon Mili en 1924. Néanmoins, ce mode d'expression artistique connait actuellement un nouvel essor.

2 : Matériel nécessaire

2-1 : Un appareil photo permettant :

  • de régler un temps d'exposition long, de 20 à 60 secondes par exemple.

  • de fixer la sensibilité ISO sur la valeur la plus basse que votre appareil possède afin de réduire le bruit électronique.

Light Painting

Mais kézako ce bruit électronique ou numérique ?
Le bruit est un terme issu du domaine de l'acoustique et désigne un signal parasite. Ici, le rôle du capteur de votre appareil photo est de transformer une information lumineuse en signal électrique. Plus vous montez en sensibilité, plus le capteur est sensible à la lumière mais également aux bruits. L'image manque alors de piqué et est parsemée de grains colorés (en particulier dans les zones sombres).

  • de contrôler la brillance de la scène ou de votre source lumineuse, pour ce faire vous jouerez avec l'ouverture de votre objectif.

  • Enfin, de réaliser la mise au point, en passant en mode manuel, sur votre sujet avant de déclencher car bien souvent l'autofocus patine dans un environnement sombre.

Si tout cela est un peu compliqué pour vous, faites un tour sur les forums de techniques photographiques de nuit.

Il est intéressant de disposer également d'un trépied (ou tout autre support fixe où poser l’appareil comme une table, un muret…) afin d'immobiliser l'appareil et éviter ainsi d’avoir une image floue ou tremblotante.

2-2 : Des sources de lumière variées :

Une source lumineuse type lampe torche fera parfaitement l'affaire, cependant si vous voulez varier les résultats, la largeur et la couleur du faisceau, il faudra vous équiper de plusieurs types de lampes ou d'éclairages : lampes à leds, faisceau laser, tube néon… (une lampe type laser fera des traits fins, une torche des traits moyens et un tube de larges traits)

Vous pouvez aussi imaginer d'autres types de source lumineuse comme une bougie, une boule lumineuse, un téléphone portable, des bâtonnets fluorescents… Chacun aura son effet visuel original. A vous d'expérimenter.

2-3 : Des lieux :

Bien évidemment l'activité devra se dérouler dans des lieux obscurs ou de nuit. Plus la luminosité sera faible et plus les effets seront visibles.

Light Painting - Photo d'Adélaïde