Face aux stéréotypes de genre : les nécessités du refus

20 sujets de 121 à 140 (sur un total de 184)
  • Auteur
    Messages
  • #63902
    crevette76
    Administrateur
      @crevette76

      T’inquiètes Morbac, pas déviant, juste “perturbés psychologiquement”… mais si tu veux j’connais un psy dans le sud qui pourrait peut-être vous aider à rentrer dans les rails, un mec qui a fait de la musicologie… :roll:

      et puisque certains ne comprennent que la vidéo et pas les écrits, un peu de divertissement

      (je mets la version sous titrée au cas où… ‘m’excuserez : il faut lire -quelques mots- si on ne comprends pas l’anglais :roll:)

      un autre film qui peut donner du grain à moudre sur le sujet

      #63906
      Import
        @import

        Dans l’absolu pourquoi pas. Pis perso j’aime bien le rose tandis que ma fille préfère le bleu… Serions nous des déviants ?

        #63907
        Import
          @import

          Donc tu serais d’accord pour habiller un garçon en jupe rose ? N’importe quoi…

          #63911
          Import
            @import

            Liondu34 a écrit :
            j’adore les raccourcis de crevette…

            […]

            Si on respecte la logique, un garçon est habillé en bleu, avec des shorts, des pantalons des t-shirts ; une fille est en robe et le plus souvent rose.
            Toujours logique, le petit garçon jouera aux voitures, la petite fille aux poupées.
            Voici quelques différences notables qui persistent dans notre culture depuis fort longtemps, et même s’il faut évoluer et vivre avec son temps, nous ne pouvons pas renier notre passé !

            Tu té défends pas mal en terme de raccourcis…

            Merci en tout cas pour la démonstration commentée de ce que sont ces stéréotypes !

            #63920
            Import
              @import

              j’adore les raccourcis de crevette… Juste parce que je dis qu’il faut distinguer les sexes des enfants dès leur plus jeune âge il me traite d’homophobe, c’est consternant !
              Sinon explique moi les points communs entre un garçon et une fille, ça deviendrait intéressant…
              En psycho : déjà entre les jambes il y a une différence et les enfants s’en rendent compte TRES VITE !
              Si on respecte la logique, un garçon est habillé en bleu, avec des shorts, des pantalons des t-shirts ; une fille est en robe et le plus souvent rose.
              Toujours logique, le petit garçon jouera aux voitures, la petite fille aux poupées.
              Voici quelques différences notables qui persistent dans notre culture depuis fort longtemps, et même s’il faut évoluer et vivre avec son temps, nous ne pouvons pas renier notre passé !

              #64041
              crevette76
              Administrateur
                @crevette76

                Et maintenant on frise l’homophobie (pour ne parler que de celle-ci)…
                Monsieur le psy musicos à trois francs va maintenant tenter de nous expliquer selon nos moeurs plus ou moins conformes à “la nature” qui est “perturbé” ou pas… moi j’ai bien ma petite idée, mais bon ma récréation est finie là, pis ce jouet n’est définitivement franchement pas intéressant.

                Allez, cadeau

                et un autre parce que j’suis dans un bon jour

                et un dernier pour le fun

                #64043
                Import
                  @import

                  Pourquoi s’obstiner à ne pas voir ce qui ne fonctionne pas dans notre pays et de continuer à ne pas accepter les idées des autres pays qui ont réussi ?
                  En Grande-Bretagne, ce système fonctionne parfaitement et leur délinquance a baissé radicalement. Certes les anglais n’ont pas la mentalité du français (râleur en permanence, ultra-syndiqué, conservateur, n’acceptant pas de voir que tout va mal) donc c’est carrément la MENTALITÉ des français qu’il faudrait changer !
                  Et après tout, la différenciation sexuelle c’est quelque chose de naturel, il faut bien distinguer hommes et femmes, ils ne sont pas constitués pareil, il faut qu’ils assimilent leurs différences dès le plus jeune âge sinon ils seront perturbés psychologiquement plus tard.

                  #64052
                  crevette76
                  Administrateur
                    @crevette76

                    Cette fois t’as réfléchi, tu t’es questionné avant de poster ???

                    “éviter les pulsions”, dénoncer ses voisins au nom de la moralité, étiqueter les gens comme “louche” simplement en les croisant dans la rue… c’est peut-être pas intégriste, c’est juste complètement totalitaire encore une fois.

                    Vouloir contrôler tout le monde parce que c’est “pour leur bien” c’est juste dangereux.

                    Et perso mes pulsions j’ai pas envie (ni besoin) de les éviter, de tenter de croire qu’elles n’existent pas, parce que j’suis humaine et que je tiens à le rester ; par contre si je peux les connaître, les apprivoiser, en faire ce que je veux en connaissance de cause par choix et non parce qu’un bien pensant me dicte que je dois les occulter ou bien les satisfaire de telle ou telle manière et pas autrement pour cause de “moralité”, ben ça sera beaucoup plus sain, limite beaucoup plus “moral”, même si dans ce contexte le mot est utilisé bizarrement.
                    Mais dans ton prochain post tu vas surement nous expliquer quelles pratiques sexuelles sont acceptables ou pas, ça ne sera que la suite logique du fil où tu sais mieux que chacun ce qu’il doit manger et j’en passe et où tu –adulte sachant par définition– utilise le mensonge et la manipulation pour faire accéder les pauvres ignorants au savoir ultime de ce qui est bon pour eux que tu es le seul à détenir.

                    Et pour l’anecdote, y’a pas besoin de chaines bling bling et de bombes sexuelles en petite tenue pour obtenir un spot où les stéréotypes de genre sont mis en avant, ça peut être fait dans un truc à l’apparence première presque classe du genre de cette pub
                    https://www.youtube.com/watch?v=

                    Et puis bon, prétendre avoir une solution (gerbante au passage) pour gommer les stéréotypes de genre tout en continuant ostensiblement à soi-même coller une étiquette sur tout type de population (les rappeurs, les gens “louches” dans la rue, les musulmans, les étrangers, les pauvres, les forumeurs soit disant tous babacool68ardsfumeursdeshit…) c’est juste totalement risible en fait.

                    J’me demande si à un moment y’a pas un invité mystère qui va t’ “emprunter” ton ordi prétexte à faire disparaitre le compte de Liondu34 comme celui de Directeurdu34 précédemment, parce qu’écrire tant d’énormités à la seconde ça doit pas être simple à assumer derrière… :titille:

                    Sinon histoire de peut-être discuter des trucs avec ce que la jolie société de consommation fait de ce concept (surement uniquement pour notre bien ?)
                    marketing sexué” ou gender marketing
                    et un exemple de site lié : http://www.womenology.fr/fr

                    http://www.womenology.fr/fr/differences-hommes-et-femmes/

                    et un article (grand public) sur des produits sexués et leur pertinence… ou pas.

                    #64054
                    Import
                      @import

                      Pour éviter tout type de pulsions, il est vrai que choisir d’être intégriste religieux est bien plus sécurisant… Une séparation garçons-filles chez les cathos, un niqab chez les musulmans… C’est sûr que là on n’a plus de pulsions!
                      Faut arrêter avec “le capitalisme c’est le MAL !”, on est dedans, on ne pourra pas changer ce fait, par contre on peut améliorer le système. Prenons exemple sur les anglo-saxons : le système du “watch neighbours” : chaque citoyen est responsabilisé en tant que citoyen à part entière pour veiller au bon respect des lois et de la moralité. les forces de l’ordre ne peuvent pas être partout à la fois, je ne trouve pas si mal que ça l’idée qu’un citoyen puisse signaler aux force de l’ordre des agissements suspects demandant enquête. Sans oublier bien évidemment les caméras de surveillance dans les lieux “dangereux”. je me souviens que je n’ai jamais été autant en sécurité qu’à Ipswich, même lorsque je traversais le couloir souterrain pour piétons à minuit, en croisant des gens plutôt louches.
                      D’autre part, de tous temps, même avant le capitalisme, des mères éprouvaient le besoin d’exhiber leurs filles, ce n’est pas nouveau. Certes les pubs sont aguicheuses soyons d’accord. Les clips américains aussi, avec tous ces rappeurs qui ont la grosse chaîne au cou, et qui font “ouaich ouaich” avec des bombes sexuelles autour d’eux je trouve ça exaspérant. Le seul moyen d’arrêter le massacre serait que tous les labels aient une charte de bonne conduite qui interdirait ce genre de sexualisation à outrance dont les gamines se servent comme modèle.

                      #69309
                      crevette76
                      Administrateur
                        @crevette76

                        quelques éléments de traduction là
                        https://www.youtube.com/watch?v=

                        (j’ai joué au tracteur presque toute la journée… j’suis plus une nana ?)

                        #69351
                        moilapa
                          @moilapa

                          Dans le bi-mensuel “parents d’ados (si si ! Ca existe ! Mais je ne sais pas d’où ça vient : jp pernault, îcone de la droite réac “décomplexée” est en couverture, ce qui peut donner des indices…) un dossier “hypersexualisation des petites filles”.

                          Où l’on reparle de Michel Fuzze et du rapport du gouvernement fillon sur la question…

                          Avec en illustration , des photos de petites sexualisées visiblement commandées pour l’occasion !!!!

                          On peut lire notamment jouanneau, en bonne représente d’une droite assumée”, qui nous refait le coût des “petites culottes en dentelles” et string tailles enfant, sans jamais parler “capitalisme”, phénomène de “chosification” des individus…
                          D’ailleurs dans le dossier dans son entier on n’aborde pas non plus la remise en cause d’un modèle politique et économique qui fait de fillettes des objets, comme le travail y fait de leurs parents des ojbets aussi, à la fois producteurs et consommateurs…

                          a noter quand même le témoignage d’une psychologue qui explique que ce sont les parents qui ont les clefs pour protéger leur fillette ici. Et tout spécialement le papa, le mieux placé selon elle pour parler à sa petite fille de ce qu’elle renvoie inconcsiemment quand elle s’habille d’une façon sexuelle.
                          Evidemment d’accord avec ce qui va dans le sens de ce que je dis un peu plus haut.
                          J’ajouterais eux qui ont les clefs en tant que parents-consommateurs et électeurs.

                          Pour la vidéo ci-dessus, quelqu’un pourrait-il traduire le tout ?
                          Le discours de cette petite fille ne fait que traduire la nécessité des enfants à se conforter à la société dans laquelle ils vivent et sur laquelle ils n’on,t aucun levier.
                          Son discours est donc totalement cohérent vis à vis du monde que les adultes lui ont imposé, tout comme la violence de certains enfants est parfaitement légitime, la meilleur réponse à un contexte donné : les enfants ont pratiquement tout le temps le comportement le plus adéquate à une situation donnée, un environnement. Une société;

                          Sinon : à dégueuler : un petit encart dans le dossier intitulé “conséquences côté garçons” : où l’on peut lire :
                          ”Les attitudes séductrices des filles réveillent leurs pulsions” !!!!!!

                          Ouf ! C’est pas de notre faute : mais celle encore de ces putains de garces aguicheuses ! (et des pulsions !!!)

                          Qu’elles aient 15, 20, 30… ou dix ans !!!!

                          A dégueuler…

                          #69361
                          lalelune
                            @lalelune

                            -je n’ai pas encore lu la discussion… alors je ne suis pas sure de mettre la vidéo au bon endroit –

                            Emission “les maternelles” du 13/06
                            Reportage sur la sexualité des enfants, mais ils parlent du marketing sur les nouveaux légos (à partir de 06minutes jusqu’à 9m6) .

                            Article de Rue89:
                            Bienvenue en 2012 : LEGO lance une gamme girly pour les “vraies” filles

                            https://www.youtube.com/watch?v=

                            #69859
                            Import
                              @import

                              Set Swarovski, economico Set Swarovski, acquistare Sets Swarovski, sconto Set Swarovski, Swarovski Imposta vendita, all’ingrosso Set Swarovski

                              #69868
                              Import
                                @import
                                #69871
                                Lapin
                                  @lapin-2

                                  Bonjour à toutes et à tous,

                                  les hommes et les femmes doivent-il avoir la même place dans la société ?

                                  Je pose cette question à la suite de la lecture de l’article d’Alexandra Ferreira Temporalités et apprentissages de genre en centre de loisirs (merci Shaaa).

                                  #70315
                                  Lapin
                                    @lapin-2

                                    Bonjour à toutes et à tous,

                                    bien joué la remontée crevette.

                                    Ayant reçu et lu le dernier Vers l’éducation nouvelle (VEN) avec un dossier sur “l’éducation à la parité, à la mixité et au genre” je me replonge comme à mon habitude dans une lecture des sujets de planet. Je ne savais pas que les Ceméa étaient perméables aux théories du genre (sans majuscule, je ne comprends pas cette habitude à mettre des majuscules de partout pour faire sérieux).

                                    J’avoue être très partagé face à cette théorie. Si il me semble évident que la masculinité et la féminité sont produits de constructions sociales et que la domination masculine perdure, j’ai l’impression que les théories du genre veulent nous faire dépasser la différence des sexes. Il y’aurait une multiplicité des identités que chacun pourrait endosser : hétéro, gays, lesbiennes, transgenres, travestis… et finalement androgynes.
                                    Après lecture du dossier de VEN, j’ai l’impression que les Ceméa confondent l’intériorisation de la supériorité des hommes avec l’apprentissage de la masculinité et de la féminité ? Comme si le fait d’apprendre la masculinité ou la féminité empêchait l’apprentissage de soi, de l’autre et de l’égalité des sexes ?

                                    Certains d’entre vous l’ont-il lu ? Qu’en pensez vous ?
                                    Des disciples des gender studies pour corriger ou me donner la contradiction ?

                                    Si je comprends bien ce qui est écrit ici mais également sur relations garçons filles en colo, appel a contribution :

                                    Il y’a un consensus pour dire que les loisirs sont séxués(1), à la fois part les activités proposées et par les comportement des anims. Il semble aussi y avoir consensus sur le refus des activités et des temps totalement non mixtes, hormis biquet, soutenu par XXYYZZ, qui propose une approche à rebours de la mixité imposée :

                                    biquet a écrit post #28 :
                                    N’est ce pas juste une petite étape chez un enfant de rejeter l’autre sexe ? Étape de développement bridée par la mixité obligatoire et imposée par l’adulte.”

                                    Approche évoquée dans ce n° de VEN : “En revanche, une non mixité choisie et temporaire peut être l’occasion pour les garçons et les filles de se sentir plus en confiance, sans l’imposition des carcans de virilité chez les uns et les sentiments d’infériorité chez les autres. Dans un objectif d’émancipation, l’intérêt est d’autant plus grand pour les filles, structurellement dominées, de pouvoir conscientiser une situation sociale vécue collectivement pour tenter de la dépasser. La finalité étant bien d’arriver à une mixité choisie et émancipatrice.(2)”

                                    Certains, comme Solleana, dirlo2007, DIR-PTR… ont une approche éducative militante des loisirs : les transformations sociales, dont l’égalité hommes femmes, doivent être réalisées dans les ACM pour être ensuite diffusées dans l’ensemble de la société.
                                    Pour d’autres, tels moilapa ou xav43 – qui ont une approche anti-éducative sur ce sujet – les enfants ne sont pas responsables de la hiérarchie sociale et il faut donc accepter qu’ils l’aient intériorisée et qu’ils la reproduisent. Transformer la société avant de vouloir changer des comportements enfantins.

                                    Puis, une troisième et une quatrième porte (!) sont ouvertes (après celle des représentations et pratiques sexuées, l’habitus dirait Bourdieu, et celle de la mixité) par moilapa, d’un coup (post #35) :
                                    – la domination masculine comme mécanisme intrinsèque du capitalisme ;
                                    – l’hyper sexualisation des petites filles comme conséquence de la projection de la sexualité adulte dans l’enfant, très bien résumé par michmuch post #44 en quatre mots : “réalisation fantasmée de soi.”

                                    Enfin, cinquième porte ouverte par solleana, avec l’hyper sexualisation de l’enfance comme reflet
                                    – à la fois d’une conception asexuée de l’enfance (déjà vivement dénoncée par Neil comme l’a pertinemment dit ludou), qui veut croire en la génitalité de la sexualité infantile ;
                                    – et à la fois de la répression sexuelle comme injonction à jouir (la “culpabilisation positive” selon michmuch post #44)

                                    Est-ce mieux résumé cette fois-ci ?


                                    (1) Voir également les travaux de Magali Bacou en 2006 cités à plusieurs reprises sur planet et le récent dossier de l’excellente revue Agora débats / jeunesses d’octobre 2011 (n°59) : “Mixité dans les activités de loisir. La question du genre dans le champ de l’animation”
                                    (2) Thomas Martinon, “Une mixité libre et réfléchie”, Vers l’éducation nouvelle n°546 avril 2012, p. 23-24

                                    #74482
                                    Ady
                                      @ady

                                      Mais par contre, pas du tout d’accord pour exonérer ces tarés de bonnes femmes qui exbhibent leurs petites filles sur des podiums, en réusisssant l’exploit de faire de fillettes ces choses obscènes, à dégueuler.

                                      Ce n’est pas pour autant que j’exonère alors le père ! Qui devrait ici se comporter comme le protecteur vis à vis de ses désirs de sa femelle sur leur portée. Protéger sa petite fille des maladies mentales de sa femme !

                                      Parce que le père : il va faire ça à sa façon, dans la catégorie couilleux : en poussant son garçon de 4 ans à faire de la compétiton de moto de cross !
                                      Et là alors c’est à la mère d’intervenir !!!!

                                      Quelque soit les pressions de la société, ils n’ont d’excuses ni l’un ni l’autre dans cette acceptation ! Ils sont les premiers responsables, parce qu’ils auraient dû être les premiers à protéger leurs mômes ! C’est trop facile !!!

                                      J’adore.
                                      100% d’accord.

                                      On a beau trouver des explications voir des excuses à ces parents inconscients, l’humain n’est pas qu’un pantin qui subis le conditionnement de la société bêtement. Le conditionnement influe, évidemment, mais être adulte, c’est savoir le remettre en question en prenant du recul pour protéger ses enfants, les aimer sans les violenter (psychiquement), …
                                      Pas question de les dédouaner : adulte = responsable.
                                      Même si malheureusement la grande majorité des adultes ne sait pas assumer ses responsabilités, être autonome dans ses pensées, indépendant dans ses relations, …

                                      #74567
                                      crevette76
                                      Administrateur
                                        @crevette76


                                        source

                                        (histoire de faire remonter le fil, même si je suis un peu à côté du vrai sujet)

                                        #75818
                                        michmuch
                                          @michmuch

                                          Je rigole toujours un peu quand j’entends les libéraux économiques venir dire que les relations sont hypersexualisées… mais merde c’est cette société déréguler de consommation qui valorisent tant le sexe… La pub fait en permanence appelle aux pulsions primaires de l’individu, c’est à dire au premier lieu le sexe, la séduction : être pute pour les femmes et être macro pour les hommes… Triste… Alors Mme Jouano peut retourner faire de karaté, justifier des sous qu’elle a touché pour pondre une telle merde, un rapport aussi pauvre que le sien…

                                          Ce qui me choque réellement, c’est pas vraiment le comportement des enfants, je partage le point de vue de Solleana sur le retour d’un ordre morale non pas sur la culpabilisation négative (c’est à dire “c’est mal) mais sur une culpabilisation positive (c’est à dire “tu devrais être”)… On touche ici à l’injonction paradoxale et à ce que Houellebecq décrivait dans “extension du domaine de la lutte”. Ce qui me choque c’est le regard que pose les adultes sur les enfants, c’est ce regard en même temps fait d’interdit permanent, d’injonction paradoxale et de permissivité où l’enfant est vécu comme une extension de “soi-même” adulte… L’enfant devient la réalisation fantasmée de Soi. N’étant plus capable de d’individualiser, l’adulte imagine s’épanouir soi-même dans l’autre, c’est à dire son enfant… Il n’est alors pas étonnant que l’enfant devienne un objet (de consommation) comme les autres. Si l’enfant joue à touche-pipi, s’il regarde sous les jupes des filles, s’il tripote sa nouille il devient pervers mais en même temps il doit être beau, séduisant, parfait et désirable… l’enfant doit faire plaisir à l’adulte. Sa parole est sacralisé, il doit être parfait, il devient Dieu. Quelle connerie! cela veut alors dire qu’il est nié complètement dans son être profond, c’est à dire : imparfait… Il a droit, plus que les autres, à l’erreur, l’échec, le mensonge, la mise en scène du réel, l’incompréhension, bref lui nier cela c’est le rendre prisonnier de son statut de Dieu, il n’est plus libre.
                                          Il serait vraiment temps que les adultes (re)posent un regard sur l’enfant comme il se doit, que l’adulte reprenne une place d’adulte, que l’affirmation de soi ne passe plus par l’enfant mais par soi-même. Combien de fois, n’ai je pas lu des textes permettant à dédouaner les adultes de leur responsabilité, combien de fois n’ai-je pas entendu des discours ahurissant sur les carences éducatives converties en maladie ce qui permet à l’adulte de dire : “ce n’est pas de ma faute, mon enfant est malade” : dyslexie, dysphasie, troubles de la socialisation, hyperactivité, troubles envahissants de la personnalité, dyspraxie, etc… La liste est longue. Toutes ces maladies, inventions post-modernes de la psychiatrie béhavioriste, permettent de dédouaner les adultes de leur fonction première éduquer et protéger les enfants… Les médicaments feront ce travail à notre place d’adulte…

                                          Pour en revenir à l’hypersexualisation des enfants, que le regard des hommes et des femmes dans les concours de mini-miss est dégueulasse, que le regard des mecs dans le métro sur une collégienne en jupe est dégueulasse, qui est à condamner? la collégienne ou le mec qui regarde ou les parents qui ont acheté les vêtements ou la société (de consommation) qui met en avant la sexualité comme épanouissement absolu de l’individu?
                                          Incroyable rapport qui ne propose rien sauf 12 propositions tellement inutiles et banales :
                                          Interdire la promotion d’images hypersexualisées des enfants, Définir une doctrine publique contre l’hypersexualisation, Une charte de l’enfant, Mener des recherches pour comprendre l’hypersexusalisation des enfants, Créer une mission quinquennale d’observation de l’hypersexualisation et du sexisme, Comprendre la sexualité des adolescent (e) s, Information des parents sur les enjeux de l’hypersexualisation, Poursuivre l’information des parents sur l’usage du numérique par leurs enfants, Accompagner les professionnels de l’enfance autour des enjeux liés à l’hypersexualisation, Développer l’esprit critique des jeunes filles et jeunes garçons face à l’hypersexualisation, Créer une charte des acteurs économiques contre l’hypersexualisation, Faire une évaluation pluraliste, contradictoire et annuelle de la prévention contre l’hypersexualisation.
                                          Rapport qui précise que les parents sont légitimement inquiets… Mais ils sont pas un peu responsables aussi… et le paragraphe du rapport enchaine sur les risques psychologiques et les maladies (notamment l’anorexie), là encore on ne lit pas la place de l’adulte, son rôle, la définition de sa fonction éducative… Cette fonction parentale n’est abordé que dans la rubrique “information aux parents” (par internet bien sûr, histoire de fournir en même temps la maladie et le médicaments) et les acteurs économiques et médiatiques se voit traiter par le biais d’une charte (non contraignante bien sûr, il y a un marché juteux…)…

                                          On devrait parler d’hypersexualisation marchande et sociétale, de marchandisation de l’enfance, d’autonomie abusive, de structuration sociétale paradoxale et incestuelle, de fonction éducative défaillante et on nous aligne des rapports stupides et fades sur un sujet qui n’est qu’un des indicateurs de la déstructuration collective de l’enfance dans nos société post-moderne…

                                          #75829
                                          moilapa
                                            @moilapa

                                            Solleana : je crois que l’on a la même drôle d’impression, vis à vis du personnage…
                                            Et d’accord sur ce que tu dis sur ce que j’apellerais une police de la bonne morale “capitalo-crétienne”.

                                            Mais par contre, pas du tout d’accord pour exonérer ces tarés de bonnes femmes qui exbhibent leurs petites filles sur des podiums, en réusisssant l’exploit de faire de fillettes ces choses obscènes, à dégueuler.

                                            Ce n’est pas pour autant que j’exonère alors le père ! Qui devrait ici se comporter comme le protecteur vis à vis de ses désirs de sa femelle sur leur portée. Protéger sa petite fille des maladies mentales de sa femme !

                                            Parce que le père : il va faire ça à sa façon, dans la catégorie couilleux : en poussant son garçon de 4 ans à faire de la compétiton de moto de cross !
                                            Et là alors c’est à la mère d’intervenir !!!!

                                            Quelque soit les pressions de la société, ils n’ont d’excuses ni l’un ni l’autre dans cette acceptation ! Ils sont les premiers responsables, parce qu’ils auraient dû être les premiers à protéger leurs mômes ! C’est trop facile !!!

                                            ce sont bien les fillettes à qui l’on impose d’être désirables et cela il ne me semble pas que ce soient les mères qui en soient responsables.

                                            Et alors ???? Est-ce une raison pour accepter ??? Pour participer à ces défilés de viande ????
                                            Et bien entendu que ses mères sont responsables ! Là encore c’est trop facile !!!

                                            au service d’un univers masculin et d’une réduction de la féminité à ce que les hommes ont défini comme étant féminin.
                                            ‘Pas d’accord là dessus !!!! J’ai regardé hier soir très tard (heureux hazard) un reportage sur l’un des concours de mini miss aux Etats Unis (W9 il me semble, vers 1 heure du matin) : et les plus excitées (et de loin les plus nombreuses) c’étaient bien les femmes : les tordues ici, ce sont ces femmes qui suintent de pulsions malsaines autour de ces fillettes-objets !!! Ce sont elles qui jouient de cette situation !!!! Qui pour leur jouissance personnelle balayent tout ce qui n’est pas elles, écrasant leur petite chose qui ne peut ressentir, qui n’a pas le droit d’être blesser par tout ce qui se passe !

                                            C’est quelque chose qui me semble surtout féminin, ici.
                                            Et c’est juste à dégueuler.
                                            il n’y a là rien à sauver.

                                          20 sujets de 121 à 140 (sur un total de 184)
                                          • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
                                          7
                                          0
                                          color
                                          https://www.planetanim.fr/wp-content/themes/blake/
                                          https://www.planetanim.fr//
                                          #febf42
                                          style1
                                          paged
                                          Chargement en cours
                                          /home/www/planetanim/wordpress/
                                          #
                                          on
                                          none
                                          loading
                                          #
                                          Trier la galerie
                                          https://www.planetanim.fr/wp-content/themes/blake
                                          on
                                          yes
                                          yes
                                          off
                                          off
                                          off