Une enfant de strasbourg

01/01/1970

Periwinkle

0

Petit papa, c’est aujourd’hui carême,
Et te voila déguisé en soldat,
Petit papa, il faut que tu me dises,
Que c’est pour rire que pleurent les enfants (bis)

Mais non ma fille,je pars pour la patrie,
C’est le devoir de tous les p’tits papas,
Ne pleures pas, ma petite chérie,
Je reviendrais bien vite à la maison (bis)
Deux mois plus tard, on reçoit une lettre,
Que le facteurvient de nous apporter,
Maman accourt de joie et de tristesse,
On vient de tuer petit papa chéri (bis)
La neige tombe sur le toit d’une église,
Ou est assise une enfant de Strasbourg,
Elle reste là, malgré le froid la bise,
Elle reste là malgré le froid du jour (bis)
Vint à passer une petite troupe,
Elle reconnait l’uniforme allemand
Elle refusa l’aumône qu’on lui donne
‘a l’ennemi, je ne tends pas la main’ (bis)
Ma mère est morte sous les toits écroulés,
Mon père est mort sur le champs de bataille,
Blessé à mort par l’une de vos balles,
Blessé à mort par l’un de vos boulets (bis)
Vous avez eu l’Alsace et la Lorraine,
Vous avez eu des millions d’habitants,
Vous avez eu mon père et ma mère,
Mais mon p’tit coeur vous ne l’aurez jamais,
Car mon p’tit coeur, il restera français.

Post by matthieu