Boutique

Le Journal de l’Animation 220 – Juin 2021

6,50 TTC

JDA N° 220
Au sommaire de ce numéro :
  • Tous super-héros le temps d’une journée !
  • Sarah El Haïry : “Nous devons beaucoup aux animateurs !”
  • Accompagner les jeunes filles en milieu rural
  • Crise sanitaire : peut-on encore être animateur ?

En stock

UGS : 220 Catégorie :

Description

Dossier Pro – Accompagner les jeunes filles en milieu rural

Les jeunes filles qui grandissent, étudient, se déplacent, travaillent ou vivent des relations amicales et amoureuses en milieu rural sont confrontées, par leur condition sociale et leur lieu de vie, à des inégalités de genre : orientation souvent déterminée par les offres de formation et d’emploi de proximité, peu de reconnaissance de leur implication sociale sur le territoire… Certaines disparaissent des radars des professionnels de la jeunesse. Le livre Les Filles du coin de la sociologue Yaëlle Amsellem-Mainguy leur donne la parole. L’opportunité pour les professionnels de l’animation de se poser des questions, d’aller à leur rencontre, de les écouter, afin de leur permettre de bien vivre leur jeunesse sur leur territoire et de se projeter dans l’avenir.

Dossier Action – Super-héros et super-héroïne d’une journée ou d’une semaine !

L’identification des enfants à des héros ou à des personnes issues de leur imagination ou de leur entourage leur permet de bâtir leur propre personnalité. Vivre des aventures imaginaires, c’est aussi l’occasion de se valoriser, de grandir et de s’insérer dans le groupe et par là-même dans la société. Alors que les super-héros et super-héroïnes sont omniprésents dans l’univers culturel et cinématographique actuel, pourquoi ne pas inviter enfants et ados à jouer à incarner leur personnage préféré le temps d’une journée ou d’une semaine à thème, en accueil collectif de mineurs ? D’autant que cette thématique peut être l’occasion de nombreuses activités ludiques, culturelles ou créatives, comme vous le découvrirez dans ce dossier.

Actualité – Une place pour tous en ACM !

Les pôles d’appui et de ressources accompagnent notamment les familles qui rencontrent des difficultés à inscrire leur enfant en situation de handicap dans un accueil de loisirs. Comme ils sensibilisent les professionnels de l’animation et les conseillent si besoin dans l’élaboration des protocoles d’accueil.

Interview – Sarah El Haïry, secrétaire d’État : « Nous devons beaucoup aux animateurs ! »

Le 28 avril dernier, Sarah El Haïry, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée de la Jeunesse et de l’Engagement, a répondu à nos questions. Lors de cet entretien, elle a rappelé avec force et conviction son attachement à l’Éducation populaire et salué l’investissement des animateurs dans la chaîne de solidarité qui a permis à notre pays d’affronter la crise sanitaire.

Un mois, un mot – F comme fatigue

Si un mot devait caractériser l’état d’esprit et physique des animateurs, ce serait certainement celui de fatigue. Voilà plus d’un an que ce corps professionnel est mis à mal par une crise qui n’en finit pas et qui n’a toujours pas connu de repos.

Formation personnelle – Crise sanitaire : peut-on encore être animateur ?

Entre fermetures et ouvertures de sites, empêchements divers et variés, manque de reconnaissance et de visibilité, les animateurs professionnels rivalisent de courage pour continuer à pratiquer leur métier nécessaire depuis le début de la crise sanitaire. Pour autant, ils fatiguent… à se demander s’il leur est encore possible d’être vraiment animateurs.

 Anim’test – Sommes-nous des super-héros ?

12 questions pour vous tester, commentées par Pascal Mullard.

Sur le terrain – Donner le goût de lire en jeu

En Eure-et-Loir, depuis 15 ans, l’association des Pupilles de l’enseignement public propose aux enfants des écoles, centres de loisirs, crèches, établissements médico-sociaux… une semaine de découverte de la lecture sous forme de jeu. Une action aussi formatrice pour les animateurs.

Bon à savoir – Session Bafa en distanciel : une fausse bonne idée ?

En avril dernier, une controverse a surgi entre la nouvelle tête de la DJEPVA et la majorité des associations d’éducation populaire. L’administration centrale du ministère a annoncé qu’afin de limiter les risques de propagation de la Covid-19, les sessions Bafa devraient se tenir en distanciel ou ne pas avoir lieu. Pour les organismes de formation et la plupart des acteurs d’ACM, le distanciel Bafa est un non-sens. Nous avons décidé de détailler dans cet article l’historique de cette crise et un florilège de réactions sur ce sujet.

Grand jeu de l’été :

La photo est dans la boîte !

Et toutes nos rubriques d’actualité :

Anim’Actualités

Des livres et vous

Le meilleur du web

Musique et chansons

Sur les écrans

Le tableau de bord du responsable

Informations complémentaires

Dimensions 24 × 17 cm
0
0
color
https://www.planetanim.fr/wp-content/themes/blake/
https://www.planetanim.fr//
#febf42
style1
paged
Chargement en cours
/home/www/planetanim/wordpress/
#
on
none
loading
#
Trier la galerie
https://www.planetanim.fr/wp-content/themes/blake
on
yes
yes
off
off
off